CPGE ENS Cachan D2

Qu’est ce que la prépa ENS Cachan D2 ?

 

La prépa ENS Cachan D2 est une classe préparatoire méconnue du grand public, mais pourtant pleine de qualités, que l’on intègre après le bac et qui dure 2 ou 3 ans comme une prépa classique. Sa structure est très atypique : 2/3 des cours sont dispensés en lycée, avec des colles le soir et des devoirs sur table le samedi matin, l’autre tiers des cours est dispensé à l’Université, en licence économie/gestion. En ECS/ECE, obtenir votre année de prépa vous donne directement l’équivalence avec l’année à la fac. Ici, vous devrez apprendre à préparer des concours en prépa, mais également obtenir en parallèle le meilleur dossier possible à la fac en y passant les examens, comme un élève qui ne serait inscrit qu’à la fac. Cette prépa est une formation poussée en économie/maths/gestion, bien moins littéraire que les ECS/ECE, avec beaucoup plus d’économie, et plus mathématisée. L’objectif principal est d’intégrer l’École Normale Supérieure Cachan département économie/gestion, mais de nombreux autres débouchés sont possibles. C’est la voie rêvée pour les passionnés d’économie. 

 

Quelles sont les voies d’accès ?

 

Dans l’ancien système, ce cursus était accessible après un bac S ou ES. Avec la réforme, les spé maths/éco seront très appréciées, mais tant que vous aurez gardé les maths en Terminale, votre dossier sera examiné quelle que soit votre 2ème spécialisation. 

 

Qu’apprend-t-on dans cette prépa ?

 

Avec la structure, c’est dans le contenu des enseignements que cette formation diffère vraiment des prépas ECS/ECE classiques. Vous aurez ici moins de matières littéraires, et plus de mathématiques et d’économie modélisée. 


 

D’une part, dans les ⅔ de cours en Lycée :

  • Mathématiques (4h à 6h/semaine) : le programme est du niveau ECE, nettement moins dur qu’une ECS. Le rythme est néanmoins soutenu, car le volume horaire est assez faible. 

 

  • Microéconomie (4h/semaine) : des maths appliquées à l’économie. Cela revient à faire des maths appliquées à des entreprises et des consommateurs. Dans cette matière, pas de dissertation, mais des exercices à résoudre, comme en maths. 

 

  • Macroéconomie(3h/semaine) : c’est la matière qui se rapproche le plus de ce qui se fait en économie au lycée, en approfondissant beaucoup les mécanismes. 

 

  • Histoire Économique (2h/semaine : il s’agit d’un mix entre histoire et économie du Lycée. Le programme va des années 1920 à nos jours, sous un angle vraiment économique (grandes crises économiques de l’Histoire, les Trente Glorieuses…). En ECE/ECS on fait de l’Histoire sous un angle géopolitique. Ici, l’angle est très économique encore une fois. 

 

  • Gestion (2h/semaine) : vous apprendrez ici les bases de la comptabilité et de l’analyse financière d’une entreprise. Un enseignement très concret, en phase avec les réalités financières quotidiennes d’une entreprise. 

 

  • Culture Générale (1-2h/semaine) : enseignement secondaire en termes de volume horaire. Vous y apprendrez la sociologie principalement, en la reliant en permanence avec l’actualité politique et sociale en France et à l’international. 


 

D’autre part, dans les ⅓ de cours à l’université : ici, cela dépend des prépas et de leur partenariat avec la fac. En général, vous assistez aux amphis et TD de maths, microéconomie et macroéconomie. Dans certains établissements, vous aurez l’occasion de faire aussi un peu de droit.

 

Sous quelle forme sont dispensés les enseignements ? 

 

Dans les ⅔ de cours en prépa, vous serez dans des classes de 40. Et, dans les ⅓ de cours à l’université, les cours prendront la forme d’amphithéâtres et de travaux dirigés (petits groupes de 20 à 30 élèves).

 

Quels sont les débouchés de cette prépa ?

  • Ecole Normale Supérieure (ENS) de Cachan, département économie-gestion. C’est le débouché principal de la prépa. Tous les élèves passeront ce concours, malgré le peu de places : 26 places pour environ 250 candidats. C’est la voie royale pour faire de l’économie dans la haute fonction publique (Banque de France, Ministères…), ou faire de la recherche et de l’enseignement en économie ou gestion. Des passerelles vers le privé existent aussi, et des double diplômes (Science Po…).

 

  • Ecoles de Commerces hors HEC, ESSEC, ESCP, avec la possibilité d’intégrer toutes les écoles de commerce à partir de l’EMLyon (4ème meilleure école de commerce de France). 

 

  • Ecole d’ingénieurs en Data Science : ENSAI à Rennes.

 

  • Magistères Banque-Finance-Assurance d’universités prestigieuses : Sorbonne, Assas, Dauphine…

 

  • Magistères d’Economie : Sorbonne, TSE, Aix.

 

  • Licences puis Master d’Economie Appliquée : Dauphine, Sorbonne, Assas…

 

  • Economie du Développement : CERDI à Clermont-Ferrand, licence d’économie internationale et du développement à Dauphine ou Sorbonne.

 

  • Licences puis Master en Gestion : CCA, Gestion ou Gestion de Patrimoine à Dauphine, CCA Sorbonne.

 

  • Toulouse School of Economics : débouché assuré si vous arrivez au bout de la prépa.

 

Quels sont les meilleurs établissements accueillant ce type de prépa ?

  • Lycée Ozenne, Toulouse.

  • Lycée Turgot, Paris.

  • Lycée Bessière, Paris.

  • Lycée Basch, Rennes.

  • Lycée Eiffel, Bordeaux.

 

Quels sont les avantages et les inconvénients de ce type de prépa ?

Les débouchés sont extrêmement larges, tant en économie qu’en gestion, grâce à la double casquette prépa/fac. La dualité entre la prépa et la fac est enrichissante. L’accès aux écoles de commerces est facilité. Et c’est une prépa moins sélective que les ECE/ECS car elle est moins connue.

 

L’inconvénient majeur est que les matières sont moins variées qu’en ECS/ECE, très centrées sur les maths et l’économie. Rien à voir avec l’économie littéraire comme on peut voir à Science Po ou au lycée, il faut le savoir en arrivant pour éviter les déconvenues. 

 

 

Merci à Manuel Delorme pour cette belle présentation !

 

Tu as une question ? Nous sommes à ta disposition :