Sciences Po Paris

Qu’est ce que Sciences Po ?

 

Sciences Po est une école publique autonome géré par une fondation de droit privé (en bref un statut entre deux). Il y a un campus central à Paris et 6 campus délocalisés, chacun spécialisé sur l’étude comparée d’une zone géographique particulière (Amérique du Nord, Moyen-Orient, Europe de l’Est, Amérique du Sud, Asie, Afrique).

 

Il est possible de s’arrêter à la fin du bachelor et d’obtenir un diplôme bac+3. Dans la grande majorité des cas, tous les étudiants poursuivent leur cursus vers un master pour avoir le niveau bac+5. Sciences Po accorde d’office une place dans l’un de leurs masters aux étudiants de Sciences Po ayant validé leur bachelor.

 

Quelles sont les voies d’accès ?

 

À partir de 2021, les voies d’accès à Sciences Po en post-bac sont grandement modifiées. Il n’en existe plus qu’une, et tous les candidats seront évalués de la même façon, à partir de 4 dimensions :

  • Le contrôle continu au lycée sur 3 ans.

  • La moyenne des épreuves écrites au Baccalauréat.

  • Le profil du candidat (via une lettre de motivation notamment).

  • Un entretien oral.

 

On peut également rentrer à Sciences Po en master si l’on possède un bac+3. La sélection se base là aussi sur un oral.

Quel est le contenu des enseignements ?

 

En première année, les matières fondamentales sont : humanités, science politique, institutions politiques, histoire, économie et sociologie. Il y a aussi des cours de langues. Enfin, il y a un cours d’art à choisir au second semestre.

 

En deuxième année, chaque étudiant doit choisir une majeure : économie et sociologie, droit et science politique ou humanités.

 

La troisième année s’effectue à l’étranger (voir ci-dessous).

 

En master, il est possible de se spécialiser dans les affaires publiques, les affaires internationales, le droit, le journalisme, le management et l’innovation ou l’urbanisme.

 

Quelle forme prennent les cours ?

 

Chaque matière est composée d’un cours en amphithéâtre avec l’ensemble de la promotion, et d’un cours de travaux dirigés (groupe de 20 personnes) pour approfondir le cours à partir de textes, exposés… Seules les langues et les cours d’art n’ont pas de cours d’amphithéâtre.

Quelle est la charge de travail ?

 

En ce qui concerne la charge de travail, elle est plus qu’acceptable si on fait le minimum, mais c’est à vous de décider comment vous comptez mener votre scolarité, et quels dosages vous ferez entre associations, sports, vie sociale et cours. Il y a environ un ou deux exposés par matière à chaque semestre, quelques contrôles de connaissance en fonction des matières et beaucoup de textes à lire. Il y a des examens de mi-semestre et de fin de semestre. De manière générale, il y a très peu de redoublants. 

Quels sont les débouchés ?

 

Après un bachelor à Sciences Po, il est possible de rejoindre une école de commerce, la faculté ou les autres IEP en master. Après le master, il est possible de postuler pour un second master ou pour une thèse. Les domaines qui vous seront les plus accessibles sont ceux des relations internationales, du commerce, du droit, de l’administration, du lobbying et de la politique, de l’évènementiel, de la culture etc... 

 

Quels sont les plus du cursus ?

 

Une ouverture à l’étranger : il y a de nombreux étrangers en échange sur chaque campus, ce qui permet de s’ouvrir à d’autre cultures et modes de pensée. Cela permet aussi de pratiquer l’anglais : entre les cours et la discussion encouragée, Sciences Po assure un niveau C1 (presque bilingue) en anglais à tous les élèves sortant de bachelor. Ensuite, en 3ème année, les étudiants partent pendant un an à l’étranger dans le pays de leur choix parmi les universités partenaires de Sciences Po. C’est une grosse opportunité pour découvrir le monde, les cultures, apprendre une langue et prendre en autonomie. Le but est surtout de s’amuser on va pas se mentir.

 

La vie associative : elle permet de se réaliser en tant que personne autrement qu’académiquement, de s’investir et de s’engager dans ses intérêts personnels. Cela donne de la maturité et c’est purement optionnel. Il existe une multitude d’associations présentes sur le campus, et il est toujours possible d’en créer une nouvelle si vous ne vous sentez pas assez représenté sur un sujet particulier. 

 

Quels sont les inconvénients du cursus ?

 

Les inconvénients de cette formation sont relatifs à chacun, mais il revient souvent que la formation est parfois trop générale. Même si c’est souvent ce qui plaît en tant que lycéen, pour ne pas avoir à choisir, on peut vite avoir l’impression que les cours sont trop peu complets et qu’on est vraiment compétents en rien. Il est aussi vrai que les cours sont très théoriques. 

 

Enfin, au niveau de la vie sociale, les étudiants de Sciences Po ont tendance à rester entre eux, par manque d’opportunité majoritairement, et cela peut être étouffant. Mais si on le veut vraiment, il est possible de rencontrer d’autres gens (soi en étant très sociable soi en rentrant dans une équipe de sport/association hors Sciences Po).

Merci à Alexandra Guy pour cette belle présentation !

 

Tu as une question ? Nous sommes à ta disposition :

  • Sur Facebook : Du Béarn aux Grandes Écoles .

  • Sur Instagram : du_bearn_aux_grandes_ecoles .

  • Par mail : contact.dbge@gmail.fr .