L'École Nationale de la Magistrature (ENM)

Quelle est la durée du cursus ?

 

Le cursus s’étale sur 31 mois avec :

  ° deux semaines de pré-rentrée à Bordeaux au début du cursus.

  ° une semaine de stage en immersion dans un Tribunal judiciaire.

  ° deux semaines de stage en Gendarmerie/Police.

  ° trois mois de stage dans un cabinet d’avocat .

  ° huit mois de formation théorique à l’École.

  ° deux semaines de stage en milieu pénitentiaire.

  ° une semaine pour les épreuves de fin d’étude (EFE).

  ° dix mois de stage juridictionnel.

  ° une semaine pour les épreuves de classement.

 ° trois semaines de stage partenaires extérieurs : huissier, protection judiciaire de la jeunesse et service pénitentiaire d’insertion et de probation.

  ° six semaines de stage extérieur, avec la possibilité de partir à l’étranger pendant 3 semaines.

  ° six semaines de préparation aux premières fonctions à l'École.

  ° deux mois et demi de stage préparation aux premières fonctions sur le lieu de stage juridictionnel.

 

Quelles sont les voies d’accès ?

 

Pour se présenter au concours de l’ENM, il faut être titulaire d’un Bac +4, que ce soit d’une Faculté de droit, d’un Institut d’Études Politiques, de l’École Normale Supérieure, etc...

 

Durant les 31 mois de formation, les futurs magistrats sont appelés « auditeurs de justice » et leur rémunération oscille entre 1500 à 1900 euros net/mois.

 

Quel est le contenu des enseignements ?

 

Il y a d’abord des enseignements théoriques effectués lorsque les auditeurs sont à l’École :

  1. Conférences portant sur des sujets transversaux très variés : déontologie du magistrat, police technique et scientifique, les partenaires du magistrat, la victime, l’autopsie médico-légale, les addictions, le développement de l’enfant, la prévention de la récidive etc. Ces conférences sont animées par des intervenants extérieurs : magistrats, avocats, médecins, psychologues, conseillers d’insertion et de probation, professeurs etc.

  2. Directions d’étude (par groupe de 20 environ) animés par des professeurs de l’ENM (magistrats en détachement) : méthodologie de rédaction du jugement civil, parquet, instruction, siège correctionnel, application des peines, juge des enfants. Durant ces directions d’étude, les auditeurs apprennent le cœur de métier selon chaque fonction : rédiger des jugements, prendre des permanences téléphoniques, requérir, instruire un dossier criminel, présider une audience etc.

  3. Simulations : simulation d’interrogatoire à l’instruction, simulation d’audience correctionnelle, d’audience juge des enfants

  4. Travaux collectifs par groupe d’auditeurs : soit autour du traitement d’un sujet qui fait l’objet d’une restitution orale (en amphithéâtre devant la promotion) ou écrite (support quelconque), soit autour d’une activité (organiser des procès fictifs avec des collèges ou des lycées de la région, organiser une activité sportive en prison etc.)

  5. Anglais : 2h par semaine par groupe de niveau

 

Il y a également des enseignements plus pratiques lors du stage pratique juridictionnel :

  • parquet.

  • juge d’instruction.

  • juge correctionnel.

  • juge d’application des peines.

  • juge du contentieux de la protection

  • juge civil

  • juge aux affaires familiales

  • juge des enfants

 

Durant ce stage, l’auditeur est en plein exercice, c’est-à-dire qu’il fait le travail d’un magistrat en exercice (présidence d’audience, rédaction de jugement etc), toujours sous le contrôle d’un maître de stage.

 

Quelle est la charge de travail ?

 

La charge de travail est assez importante durant les huit mois de scolarité à l’ENM et très importante durant les dix mois de stage juridictionnel.

 

Quels sont les débouchés ?

 

Sous réserve de la déclaration d’aptitude, l’auditeur de justice prend ses fonctions de magistrat (soit juge, soit procureur) au bout des 31 mois. Toutes les notes obtenues durant la formation permettent de classer l’ensemble des auditeurs afin de répartir les postes à la fin de la formation.

 

Quels sont les plus du cursus ? 

 

D’abord la vie association : il y a un bureau des auditeurs en charge d’organiser le week-end d’intégration, les soirées au sein de l’École, le gala de Promotion, des événements culturels (projection de films, représentation de théâtre), des activités sportives (cours de sport, cours de yoga, cours de danse au sein de l’École), troupe de théâtre de l’ENM, cours d’improvisation, agenda 21 etc.

 

Mais également plusieurs possibilités de partir à l’étranger durant le cursus.

  ° d’abord via le concours Thémis du Réseau Européen de formation judiciaire qui s’adressent aux futurs magistrats de l’UE. 

  ° ensuite via les échanges multilatéraux AIAKOS du réseau européen de formation judiciaire où les auditeurs de justice sont accueillis dans d’autres systèmes judiciaires. 

  ° enfin lors des stages extérieurs où l’ENM propose des destinations à l’international (auprès des magistrats de liaison, des ambassades ou des juridictions).

Merci à Pauline Parodi pour cette belle présentation !

 

Tu as une question ? Nous sommes à ta disposition :

  • Sur Facebook : Du Béarn aux Grandes Écoles .

  • Sur Instagram : du_bearn_aux_grandes_ecoles .

  • Par mail : contact.dbge@gmail.fr .