Les écoles nationales supérieures d'architecture

Il existe 20 ENSA en France placées sous tutelle du ministère de la Culture, elles sont toutes publiques (Paris-Belleville, Paris-Malaquais, Paris-Est, Paris-Val de Seine, Versailles, Paris-La Villette, Bordeaux, Rennes, Grenoble, Lille, Clermont-Ferrand, Lyon, Marseille, Montpelier, Nancy, Nantes, Normandie, Saint-Etienne, Toulouse, Strasbourg). 

 

Quelles sont les voies d’accès ? 

 

Ces écoles sont accessibles en POST BAC sur la plateforme PARCOURSUP. Chaque école a ses propres critères de sélection qui sont généralement indiqués sur les sites internet des écoles. 

 

Quelles sont les matières au programme ? 

 

On peut suivre des enseignements variés, car l’architecte a besoin de nombreuses connaissances pour pratiquer son métier. Les matières généralement étudiées en écoles d’architecture sont : projet d’architecture (matière phare du cursus), histoire de l’architecture, paysage, résistance des matériaux, art plastique, cartographie, langues, géométrie descriptive, analyse urbaine, outil numérique…

 

Sous quelle forme se présentent les cours ? 

 

Certains cours se déroulent en amphithéâtre (pour la théorie), mais généralement les études d’architecture prennent la forme de travaux dirigés avec des ateliers de travail en groupes réduits pour favoriser le dialogue entre élèves et enseignants.

 

Quelle est la charge de travail ? 

 

Les études d’architecture demandent une charge de travail considérable et beaucoup d’investissement. Un grand nombre de travaux sont à réaliser chez soi (projet d’architecture) et implique donc de travailler un certain temps après les cours.

 

Existe-t-il des spécialisations ? 

 

La licence est un socle commun ou l’on apprend les bases de l’architecture, et il convient de choisir une spécialisation en master (il en existe un grand nombre et ces spécialisations sont différentes selon les écoles).  Il est donc possible de faire une licence dans une école, et de changer d’école pour le master. 

 

Existe-t-il un double cursus dans les ENSA ? 

 

Oui. Un grand nombre d’école d’architecture propose un double-cursus en partenariat avec des écoles d’ingénieurs. Il s’agit des ENSA de Paris-Belleville, Marne-la-Vallée, Bretagne-Rennes, Clermont-Ferrand, Lyon, Marseille, Montpellier, Nantes, Strasbourg, Toulouse et de l'ESA Paris. 

 

Ces écoles proposent-elles des stages ou des ERASMUS (échange à

l’étranger) ? 

Oui l’école propose des stages en agence d’architecture à partir de la 2ème année et des possibilité d’ERASMUS à partir de la 3ème année. 

 

Comment s’organise la vie associative ? 

 

Dans l’école de nombreuses associations se mobilisent pour rendre bien plus agréable la vie étudiante. Organiser des soirées, des activités sportives, des visites de chantiers, proposer des missions (junior entreprise), vente de matériel à bas prix…

 

Quel est le coût de ces études ? 

 

Il s’agit d’un cursus sélectif public, donc à un prix raisonnable qui varie entre 400€ et 500€ /an selon les années d’études.

 

Quels sont les diplômes délivrés ? 


Le premier cycle d'études d'une durée de 3 ans conduit au diplôme d'études en architecture (DEEA) conférant le grade universitaire de licence . Le second cycle d'études d'une durée de 2 ans conduit au diplôme d'État d'architecte (DEA) conférant le grade universitaire de master.


Une année supplémentaire permet l'habilitation de l'architecte diplômé d'État à l'exercice de la maîtrise d'œuvre en son nom propre (HMONP) c’est-à-dire l’autorisation d’exercer en libéral et de s'inscrire à l'Ordre des architectes.

 

Quels sont les différents débouchés ? 

 

Nous pourrions penser qu’il n’existe qu’un unique débouché, celui de devenir architecte, en réalité les possibilités sont multiples. Ainsi, nous ne parlons pas d’une formation d’architecte mais bien des formations de l’architecture.

 

En effet, autres que les diplômes spécifiques au sein des écoles d’architecture (double-cursus architecture et ingénierie; scénographie; design; etc…), le cursus initial qui vise au Diplôme d’Etat d’Architecte (DEA) peut précéder comme dit dans les questions précédentes à une Habilitation à la Maîtrise d’Oeuvre en son Nom Propre (HMONP), d’une durée d’une année et permettant d’ouvrir sa propre agence ou un doctorat permettant de devenir chercheur ou enseignant-chercheur.

 

Au sein du cursus initial, la pluralité des enseignements peut amener à une grande diversité de parcours, de graphiste à photographe, d’architecte de jeux vidéo à personnel de collectivité territoriale.

 

Quels sont les salaires en sortie d’école ? 

 

Le salaire mensuel d'un jeune architecte débutant, salarié d'une agence, est d'environ 2 200 € brut. Les revenus d'un architecte installé à son compte dépendent de la taille de son agence et de l'importance de sa clientèle. Les revenus des architectes sont donc extrêmement disparates : de 3 000 € à 6 000 €.

 

En quelques mots, quels sont les inconvénients de ces études ? 

 

Les inconvénients de cette formation ne sont pas nombreux. Cette formation exige cependant une grande implication au niveau du travail à fournir en dehors des cours. Mais quand on est passionné on ne compte pas les heures... 

Pourquoi recommandez-vous cette formation ?

 

Les études en architecture apportent des cultures multiples (scientifiques, littéraires, techniques, artistiques…), une ouverture d’esprit, une manière différente de voir comment se construit notre environnement, mais aussi pour la diversité des sujets et disciplines que l’on étudie lors de cette formation. Devenir architecte est le rêve de beaucoup de lycéens je les invite à s’intéresser à cette formation et à découvrir le monde de l’architecture. 



Merci à Romain de Schepper pour cette belle présentation !

 

Tu as une question ? Nous sommes à ta disposition :