Rechercher

Tissage Moutet


Benjamin du Tissage Moutet répond aujourd'hui à nos questions.


Tissage Moutet a été créé en 1874 et tu as repris l’activité près de 130 ans plus tard, en 2010. Comment la transmission et le développement de l’entreprise se sont passés ? Où en êtes-vous aujourd’hui ? 5ème génération de la famille. La reprise s’est faite de façon mouvementée puisque je suis arrivé sur un dépôt de bilan. La crise financière de 2008 avait considérablement fragilisé l’entreprise et il a fallu dans un premier temps seulement penser à sauver notre implantation industrielle, historique à Orthez. Plus de 10 ans plus tard, nous avons réussi notre pari et sommes sortis du redressement judiciaire, ce qui nous permet d’envisager de nouvelles phases d’investissements importants pour soutenir notre développement, qui ne cesse de croitre chaque année. Nous sommes heureux de porter un témoignage optimiste après des périodes difficiles que malheureusement beaucoup d’entrepreneurs et d’entreprises connaissent comme nous tout au long de leur parcours.

Le Tissage a largement développé son activité ces dernières années et a obtenu une Indication géographique pour son savoir-faire. Le Béarn est-il une terre propice à l'entrepreneuriat ?


L’exemple de l’Indication géographique que nous avons obtenue récemment pour notre département illustre l’importance de notre héritage. Notre savoir-faire se transmet de génération en génération, et en maintenant sur notre territoire notre métier et notre industrie, il permet aux nouvelles générations de se l’approprier et d’innover en leurs temps. Si l’entreprise Moutet est encore là 150 ans après, c’est parce que chaque génération a su innover et adapter son métier et ses produits à son époque. Si elle a réussi ses transmissions, c’est parce qu’elle maitrisait et maintenait en interne l’ensemble de ses savoir-faire. Si vous désindustrialisez, vous appauvrirez fatalement votre territoire sur le long terme et vous couperez les nouvelles générations de multiples sources d’innovations et de développements, même s’il s’agit de savoir-faire artisanaux, et même s’ils sont qualifiés parfois de « vieillissants ». On ne transmet bien que par expérience. Le Béarn regorge de savoir-faire historiques, et pour celles et ceux qui veulent s’y intéresser, il existe par-là de nombreuses opportunités entrepreneuriales passionnantes et engageantes comme les « Entreprises du Patrimoine Vivant » de notre région. Après, pour revenir sur l’exemple de notre indication géographique « Linge Basque », le débat reste de savoir « Pourquoi du Linge Basque en Béarn » ! Je vous voyais venir… Vous avez 2 solutions pour connaître la réponse : 1/ vous venez nous rendre visite à l’usine et nous serons heureux de vous faire visiter et tout vous raconter en détail. 2/ vous n’avez pas le temps et on vous a préparé un joli article.



Que dirais-tu à un Béarnais qui hésite à revenir s'installer sur le territoire ?

Avant de revenir m’installer à Orthez, j’étais parti près 10 ans, pour études et travail, à l’étranger et Paris comme dernière étape. Au sein du Béarn aux Grandes Ecoles, il y a de fortes chances que vous expérimentiez vous aussi la vie à travers la France et le monde. Il y a tellement d’options de vie possibles qui vous seront offertes au fil des ans, qu’il faut savoir en profiter au maximum ! Ce serait ça mon conseil n°1, d’acquérir des expériences multiples. Ensuite, si l’option de revenir en Béarn se précise, alors je pense qu’il faut vraiment avoir bien fait le tour de ce que l’on cherchait ailleurs, parce qu’une fois revenu ici, on y est tellement bien que c’est dur de repartir ! Merci à Benjamin d'avoir répondu à nos questions !

Du Béarn aux Grandes Ecoles N-L.png

ÉTUDIANT /
DIPLÔMÉ